www.griote.tv

JUDITH SUMINWA TULUKA EST LA PREMIÈRE FEMME PREMIÈRE MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

La nomination annoncée ce 1er avril 2024 de Judith Suminwa Tuluka au poste de Première Ministre est historique dans ce pays d’Afrique centrale.

A 57 ans, précédemment ministre d’Etat en charge du plan, elle a été portée lundi soir à la tête du gouvernement par le Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi. « Le Président Félix Tshisekedi vient de procéder à la nomination de Madame Judith Tuluka Suminwa au poste de Premier ministre. « , lit-on dans une communication de la Présidence publiée à cet effet. Elle triomphe parmi les trois candidats finalistes au poste après la démission le 21 février dernier de Jean Michel Sama Lukonde. La nomination d’une femme à ce poste stratégique est une première depuis l’accession à la souveraineté nationale en 1960.

Spécialiste en économie, femme politique

La nouvelle cheffe du gouvernement congolais est titulaire d’une maîtrise en économie appliquée obtenue à l’Université libre de Bruxelles en Belgique. Elle a une riche expérience acquise dans le secteur bancaire, puis aux Nations Unies. Judith Tuluka Suminwa est notamment devenue experte nationale du PNUD pour un projet communautaire à l’Est de la RDC. Son exercice au sein du cabinet du ministère du budget marque le début de sa carrière politique. Elle deviendra ensuite coordonnatrice adjointe du conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS). À ce poste, le gouvernement lui doit des décisions qui ont fait briller la nation dans plusieurs domaines, l’une des raisons qui justifient sa nouvelle promotion, selon la presse locale.

La foi au leadership féminin ?

Selon l’analyse de certains, avec sa nomination Félix Tshisekedi envoie un message fort aux femmes. La journaliste Paulina Zidi pense justement que dans un pays tourmenté par les violences faites aux femmes, la nomination de Judith Tuluka témoigne de la préoccupation du Président pour le respect des droits des femmes, encadrement qu’une femme saura propablement mieux faire imposer dans le pays.

Avec un gouvernement composé seulement de trois femmes, cette nomination vient témoigner d’un crédit même s’il est mitigé, accordé au leadership féminin, car les défis qui attendent la nouvelle Première Ministre sont nombreux. Elle est consciente des lourdes missions qui sont les siennes dans un contexte de crise et exprime l’assurance de les mener à bien avec les soutiens divers. « Je sais que la tâche est grande et les défis immenses. Mais avec l’appui du Président de la République et celui de tous, on y arrivera. « , a-t-elle déclaré face à la Presse. La cheffe du gouvernement annonce son engagement à éradiquer les conflits meurtriers à l’Est du pays et stopper la saignée.  » Mes pensées vont à l’Est, dans tous les coins du pays qui sont aujourd’hui confrontés à des conflits face à des ennemis qui sont parfois cachés, qui ne se révèlent pas, mais que l’on trouvera, qu’on va pourchasser d’une manière ou d’une autre. Je pense à cette population et je suis de tout coeur avec elle. », déclare-t-elle en indiquant aussi contribuer à la réalisation des objectifs du développement durable pour la paix et l’épanouissement de la République Démocratique du Congo.

L’histoire s’écrit au féminin dans ce pays des grands lacs avec Judith Tuluka Suminwa, mariée et maman de 2 enfants, parente du couple présidentiel selon des membres du parti au pouvoir. Elle est présentée comme l’une des personnes derrière les belles plumes des discours présidentiels.

Chanelle NDENGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Top