www.griote.tv

LES HOMMAGES PLEUVENT AUX OBSÈQUES DE DIANE YANGWO, VICTIME DE MEURTRE CONJUGAL

Familles, amis, collègues et même élèves se sont mobilisés pour rendre un dernier hommage à leur bien aimée suscitant des émotions pendant plusieurs jours.

Le jeudi 28 mars 2024, les larmes inondaient à la morgue de l’hôpital gynéco obstétrique de Yassa à l’occasion de la levée de corps de l’enseignante d’anglais décédée le 18 novembre 2023 après avoir été frappée par son époux. Ces larmes ont continué à se verser au lycée bilingue de Nylon puis au domicile de la défunte. La tristesse se mêlait à l’amertume et c’était l’occasion pour plusieurs de dénoncer les violences conjugales qui ont précipité l’enseignante dans sa tombe.

www.griote.tv

Une lumière pour les siens, une femme de caractère partie trop tôt

Les témoignages sur la jeune femme de 30 ans concordaient tous sur la magnifique personne qu’elle a été tant au sein de sa famille nucléaire, élargie, que dans le système éducatif et même parmi les amis et dans le voisinage. Dans sa famille en particulier, l’une de ses grand-mères l’a décrite comme « la lumière de la famille ».

« On a tué une lumière, on a tué la lumière de la famille..ehhh… Je vais faire comment avec les petits enfants oooh? Diane 30 ans , trois enfants, je vais faire comment? »,

dit la grand-mère en larmes. Comme cette dernière, toute la famille est triste.

« Je suis animé par un sentiment de tristesse, je suis triste, car ma grande soeur était pleine de vie, de grandes choses l’attendaient. C’était une personne très particulière et une grande soeur très affectueuse. »,

confie Espoir, son frère cadet.

L’enseignante d’anglais a eu droit à des hommages académiques au lycée bilingue de Nylon où elle exerçait avant son décès tragique. Elèves et enseignants l’ont longuement pleurée en la couvrant d’éloges.

« Tu nous disais toujours de prier pour nos parents et pour nos enseignants afin que Dieu leur donne la sagesse de nous encadrer…Je prie Dieu maintenant pour que votre âme repose en paix madame Yangwo, vous allez nous manquer . »,

tel est le mot d’aurevoir d’une élève de 5ème en larmes devant le cercueil de son enseignante. Amélie Nguimbous, collègue de Diane et considérée comme sa soeur témoigne de son franc parler et de son amabilité.  » Elle ne m’avait jamais présenté à quelqu’un comme son amie.« , révèle l’enseignante qui se reproche d’avoir été impuissante face à la mort de sa confidente . « Peut être si j’avais été un peu plus violente, Diane ne serait pas dans ce cercueil », s’exclame-t-elle. Les hommages viennent aussi du proviseur du lycée de Nylon, dame Nathalie Mouen qui salue la mémoire d’une « femme de caractère, excellente enseignante, d’un leadership à nul autre pareil, un esprit brillant« . Pour la cheffe de l’établissement, son départ est d’autant plus une tragédie vu que « mourir à 30 ans est innaceptable! »

www.griote.tv

Stop aux violences conjugales ! Plus jamais ça!

La cheffe de l’établissement a par ailleurs passé un message pour dénoncer les violences conjugales qui ont eu raison de Diane Yangwo. Au delà des hommes, les femmes sont particulièrement interpellées pour mettre fin au phénomène. « Derrière une femme violentée se cache une femme qui tire les ficelles« , a dit la cheffe de l’établissement pour exhorter les mères et soeurs des conjoints à réagir pour sauver la femme qui aurait pû être leur fille et soeur et pour exhorter les femmes à cesser d’éduquer les garçons de façon à devenir des bourreaux et les filles les victimes. Madame le proviseur fait comprendre que l’établissement est toujours sous le choc depuis le sombre jour du 18 novembre 2023. Diane Yangwo y a laissé un grand vide. Alors plus jamais ça!

Dame Mouen n’est pas la seule à dénoncer les violences conjugales. Des banderoles ont défilé de la morgue de l’hôpital gynéco-obstétrique de Douala, au domicile conjugal de la défunte en passant par le lycée bilingue de Nylon de Ndogpassi. « Nous disons non aux violences conjugales » est le message en affiche. Le « Stop aux violences conjugales » est à l’actif de l’association des anciens élèves du lycée de Nylon. Sous la conduite de leur président le député junior Aubain Tonfack, les anciens élèves ont arboré des t-shirts sur lesquels il était écrit : « Stop aux violences conjugales. Une mort de trop! Une mère qui tombe! Une enseignante innocente qui tombe. Des orphelins, des élèves abandonnés… Doux repos Lady Diana ». Dans la foulée de ces dénonciations, Yene Joëlle, une promotionnaire de Diane en service au CES de Nkondjock également sous le choc conseillait aux femmes: « Quand ça ne va pas, vous allez m’excuser, mais divorcez. On se marie pour être heureuse, pas pour subir des violences. »

www.griote.tv

À Dieu la vengeance …

La disparition de Diane Yangwo le 18 novembre 2023 résultant d’une enième bastonnade est toujours source d’amertume chez plus d’un et particulièrement la famille. « Vous savez qu’elle est morte dans des conditions déplorables, vraiment ce n’est pas facile à digérer« , révèle Annick, cousine de Diane. C’est face à toute cette amertume que le pasteur prédicateur a appelé à l’apaisement des coeurs lors de mise en bière. Il a assuré que Dieu se chargera de punir celui qui s’est arrogé le droit d’amener Diane dans la tombe, certainement la justice divine ne le ratera pas, mais que la famille essaye de trouver la paix surtout pour les enfants qui restent.

Ainsi était l’atmosphère aux obsèques de Diane Yangwo tenus du 28 au 30 mars dernier à Douala et à Moya dans la région du Littoral où elle a été inhumée.

C’était une habitude pour l’enseignante d’être bastonnée par son époux, mais le coup de pied reçu au niveau de son abdomen le mardi 14 novembre 2023 lui a été fatal. Car il a entrainé une déchirure du pancréas et son décés survenue le samedi 18 novembre 2023 à l’hôpital gynéco-obstétrique de Yassa, soit quatre jours plus tard . Son corps avait été bloqué à la morgue pendant ces 5 mois sur ordre du procureur pour besoin d’enquêtes. Son époux-bourreau Bekobe Mvondo Éric est toujours en détention à la prison centrale de Douala où il attend son jugement, le couple compte trois enfants.

Chanelle NDENGBE 

www.griote.tv

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Top