www.griote.tv

BERTOUA : UNE JEUNE FEMME TUÉE PAR DES MALFRATS

Patricia Fotso a été mortellement poignardée par des malfrats à bord d’une moto, qui essayaient de la délester de son téléphone et son sac.

Les proches de Patricia portent la douleur du jeudi 28 mars 2023, ils essaient de retourner l’histoire dans tous les sens pour comprendre ce qui s’est réellement passé, mais disent être complètement perdus. Ce qui leur a été rapporté par Waren le petit ami de la défunte, son accompagnateur de circonstance, est pour le moins douloureux.

En effet, Patricia, 26 ans, choriste, était sortie pour se rendre à l’église afin de participer aux activités liées aux préparatifs de la célébration de la fête de Pâques. A la fin des répétions, une forte pluie s’est abattue sur la ville de Bertoua et la défunte a décidé d’attendre que le climat soit plus clément, selon les propos du petit-ami de la victime, relayés par sa sœur Sylvanie Assoue.

Le couple a donc attendu la fin de la pluie pour prendre la route aux environs de 22h. Au niveau du marché moderne, Patricia sort son téléphone du sac pour dit-on envoyer un message. C’est dans ce lieu que surgit une moto avec à son bord trois individus qui dans un premier temps réclament le téléphone pendant qu’elle leur tend l’appareil, ils exigent également son sac à main. « Celui qui était derrière a sorti un long couteau, il a planté au niveau de la poitrine, on l’a poignardée trois fois », nous relate notre source.

Pendant que Patricia hurle de douleur, Waren son petit ami dit avoir essayé de la protéger mais sans succès, il relate que seul son t-shirt a été déchiré. Les vigiles du marché sont arrivés rapidement, mais il était trop tard et les agresseurs se sont enfuis. La victime a dans un premier temps été conduite à la garnison militaire de Bertoua, mais vue la profondeur des blessures, elle a été référée à l’hôpital régional, mais est décédée chemin faisant. Sa maman qui a été informée par le petit ami-ami n’a eu que le temps de garder sa fille à la morgue. La famille a déposé une plainte, un suspect est aux arrêts.

Patricia Fotso laisse donc éplorée toute une grande famille et son fils de 4 ans.

Un autre cas de meurtre dans des circonstances troubles qui allonge notre comptabilité à 18 femmes tuées en 73 jours en 2024 selon la comptabilité de Griote TV.

Chantal Mveng

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Top