www.griote.tv

L’ÉPOUSE DU PASTEUR MACELLO TUNASI EST-ELLE MORTE À LA SUITE D’UNE OPÉRATION DE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE QUI A MAL TOURNÉ ?

Les rumeurs continuent de grossir au sujet de ce que certains désignent comme la véritable cause du décès de Blanche Tunasi le 12 juin 2024 en Turquie.

Alors que l’annonce du décès de cette dame qui était considérée par de nombreux fidèles de l’église de la compassion comme un modèle de vie, une nouvelle est venue tenir un temps soit peu le déroulement des obsèques de Blanche Tunasi. D’ailleurs quelques temps après des rumeurs sur une chirurgie esthétique, à l’origine de ce décès, un autre pasteur congolais a fait une sortie tonitruante. Denis Lessie demandait alors au célèbre pasteur Marcello Tunasi de présenter ses excuses au peuple s’il est vrai que son épouse est morte suite à une chirurgie de BBL.

www.griote.tv

Cette version des faits continue de grossir même après l’inhumation de la défunte ce lundi 17 juin 2024. Ceci vient du fait qu’une note vocale en circulation sur les réseaux sociaux fait savoir que la sœur consanguine de Blanche Tunasi avait dévoilé le pot aux roses.

« Elle a fait ça régulièrement sans repos, donc elle est allée refaire ses fesses, ses seins, ensuite sa taille pour qu’elle devienne fine, cette fois-ci, elle est partie pour ses bras. Elle voulait qu’on lui retire certaines graisses des bras parce qu’elle n’était pas contente de voir que ses bras étaient gros.».

révèle une version des faits attribuée à une certaine Bibiche Kandolo, qui partage le même père que Blanche, mais pas la même mère. Toujours au sujet de cette boulimie de chirurgie esthétique, il est mentionné que Blanche Tunasi n’avait pas suffisamment laissé son corps se reposer après son récent accouchement il y a deux ans. Pourtant, la dame avait passé 18 ans avec son époux qu’elle a rencontré alors qu’elle était âgée de 15 ans et lui 25 ans.

« On a fait 18 ans de mariage et on était très très très heureux, j’ai été un mari comblé et si je ne pleure pas, c’est parce que j’ai déjà beaucoup pleuré, parce que lorsqu’elle est morte, j’étais seul à Instanbul, j’ai pleuré des nuits et des nuits et des nuits … Elle devait faire une opération très simple et ça a pris beaucoup de temps…, J’ai pleuré et pleuré des nuits et des nuits pour sa résurrection…».

A déclaré Marcello Tunasi. Cependant, aucune précision n’a été faite par le pasteur sur l’opération évoquée, peut-être a-t-il craint une interprétation de la situation ?  Nous ne le savons pas pour l’instant. Mais une chose est sûre, les femmes sont de plus en plus exposées aux conséquences des opérations de chirurgie esthétique. Au Cameroun par exemple, une femme a ainsi été charcutée par un faux chirurgien il y a un an.

Chantal Mveng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Top