VACANCES EN NOIR AU CAMEROUN: CINQ ENFANTS DÉCÈDENT APRÈS CONSOMMATION DES REPAS TOXIQUES

La disparition des cinq enfants à la suite des repas consommés créé de la tristesse chez leurs familles qui n’ont rien vu venir. 

En moins de sept jours une tragédie a frappé deux maisons familiales, basées dans les régions de l’Ouest et du Centre. Alors qu’ils profitaient de leurs vacances, les cinq bambins ont été arrachés à la vie après avoir mangé leur repas, laissant lieu à des suspicions diverses.

Le choc le plus récent date du jeudi 04 juillet 2024, à Zilli. C’est dans ce village de la région du Centre, que trois enfants sont décédés après avoir consommé un repas toxique. Selon les informations recueillies, c’est la fille ainée de la famille âgée de 7ans qui s’est chargée de préparer ce repas qui lui a coûté la vie ainsi qu’à ses frères. Sa maman étant occupée aux travaux champêtres, la petite va s’occuper du repas comme à l’accoutumée. Du couscous était prévu au menu, mais la fillette aurait jugé la quantité de farine insuffisante et a donc décidé d’en rajouter. Sauf que ce qu’elle croyait être du maïs écrasé était en fait du fongicide jaunâtre. Après consommation du repas, la fillette et ses frères cadets âgés de 4 et 2 ans sont décédés. La nourriture a par ailleurs mis mal en point trois autres enfants de sexe féminin qui ont été mis sous soins.

Une semaine plutôt, un évènement similaire s’est produit à Batchingou, dans la région de l’Ouest. Deux enfants en vacances chez leur grand-mère ont perdu la vie après avoir mangé des beignets bananes, encore appelés beignets de maïs. Le mystère plane toujours sur le décès de ces deux enfants, car les beignets bananes sont couramment consommés sur l’étendue du territoire camerounais et le mélange dont ils sont faits n’est pas décrié par les experts de la nutrition ou de la diététique. Une polémique alimente alors le triste évènement. L’intoxication de la farine, ou encore celle de la banane dont l’odeur était suspecte sont des thèses avancées par les riverains pour expliquer le décès de ces enfants. Sauf que la grand-mère des défunts dit avoir mangé deux doigts desdites bananes. Les adultes ayant consommé ces beignets ont également exprimé un malaise et ont été pris en charge.

La disparition de ces cinq enfants en lien avec des repas intoxiqués désolent leurs familles et entraîne la confusion. En cette période de vacances, les experts de la santé recommandent aux parents une extrême vigilance dans la préparation des repas et de tout ce que leurs enfants consomment.

Chanelle NDENGBE 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Top